Lettre d'information des élu-e-s Front de gauche PCF - PG - Ensemble - République & Socialisme

Région Île-de-France / décembre 2015




Madame, Monsieur,

Vendredi 18 décembre dernier, Madame Pécresse a donc été investie à la présidence de la Région Île-de-France, région qui est à la fois la plus riche d’Europe et celle où les inégalités sociales et territoriales sont certainement les plus fortes.

Son discours inaugural était, à l’image de sa campagne, extrêmement offensif envers les politiques menées par la gauche cette dernière décennie. Ce qui avait nourri nos craintes pendant la campagne s’est vérifié tout au long de son discours : coupes drastiques pour les associations, diminution voire arrêt des aides à la construction de logements sociaux, attaques frontales envers les étrangers en situation irrégulière, démagogie sécuritaire, allégeance au pouvoir économique…

Le discours sécuritaire a évidemment sa priorité et elle entend bien y consacrer une bonne partie de son budget pour développer la vidéosurveillance et mettre en place de portiques. Reste à savoir sur quels budgets elle choisira de se servir pour financer de telles propositions.

Par ailleurs, pour « relancer l’emploi », elle compte, dès janvier, mettre en place un conseil des chefs d’entreprises qui pourront ainsi tranquillement piloter la politique économique afin qu’elle réponde au mieux à leurs besoins immédiats.

Mais, au-delà des discours, la désignation de certains Vice-présidents, très nombreux à cumuler avec des mandats parlementaires, en dit tout aussi long sur certaines politiques que nous craignions. Ainsi, nommer Geoffroy Didier au Logement et à la politique de la ville revient à enterrer un secteur qu’il est pourtant urgent de développer.

De même l’aménagement du territoire, compétence obligatoire de la région qui vient encore d’être consolidée par la loi NOTRe, a disparu des délégations alors même qu’elle fonde le pouvoir régional. Exit le SDRIF pourtant issu d’une consultation publique sans précédent. Il sera maintenant question de ruralité et de Grand Paris qu’elle n’a pourtant eu de cesse de critiquer avec une virulence inattendue. Elle a en effet ainsi fait le choix de s’affranchir de l’investissement des élus locaux de son propre camp -à qui devrait revenir la présidence de la future Métropole du Grand Paris-, mais surtout de la logique métropolitaine prônée et lancée par Nicolas Sarkozy.

C’est donc dans un contexte de mise à mal des fondements sociaux, écologiques, territoriaux et démocratiques que le groupe Front de gauche (Part communiste français, Parti de gauche, Ensemble et République & Socialisme) s’est constitué. Ce groupe sera formé de 11 membres : Céline MALAISÉ (PCF) qui en est la présidente, Clémentine AUTAIN (Ensemble), Lamine CAMARA (PCF), Eric COQUEREL (PG), Taylan COSKUN (PCF), Sylvie FUCHS (PCF), Vanessa GHIATI (PCF), Fabien GUILLAUD-BATAILLE (PCF), Michel JALLAMION (R&S), Didier MIGNOT (PCF), Jean-Michel RUIZ (PCF).

Nous serons donc une opposition combattive, intransigeante en portant haut les valeurs de la gauche, faces aux politiques régionales que Madame Pécresse a d’ores et déjà choisi de mettre en place sous la pression constante de du FN qui a fait son retour au sein de l’hémicycle régional. Nous continuerons à porter le besoin d’une Région solidaire, écologique et citoyenne.

Nous soutiendrons toutes celles et tous ceux qui se mobilisent contre les conséquences néfastes des politiques régionales d’austérité. Nous travaillerons à renforcer les liens avec le monde associatif, culturel, syndical, sur l’ensemble du territoire francilien… Nous entendons travailler avec toutes celles et tous ceux qui dans la gauche francilienne agiront pour reconstruire un projet qui renouera avec le progrès social et écologique.

Telle est notre feuille de route pour ce mandat que nous devons construire avec vous.




Groupe Front de Gauche - PCF - PG - Ensemble - R&S Conseil régional d’Île-de-France 57, rue de Babylone 75007 Paris



/ 01 53 85 68 50/ / karine.brishoual@iledefrance.fr /